faq2

Les imprimantes 3d utilisent-elles du métal?

Ses imprimantes 3D métalliques utilisent la technologie brevetée de la marque, LaserCUSING®, basée sur la fusion laser sur lit de poudre métallique. Ils proposent actuellement 6 imprimantes 3D dans leur gamme, y compris la X Line 2000R, qui, selon la société, est la plus grande imprimante 3D métal du monde.

En outre, comment fonctionne une imprimante 3D métal ? Comment fonctionnent les imprimantes 3D à métal ? Comme tous les autres procédés d’impression 3D, les imprimantes 3D métalliques construisent des pièces en ajoutant une couche de matériau à la fois sur la base d’une conception 3D numérique – d’où le terme alternatif de fabrication additive.

À cet égard, quelle est la matière des imprimantes 3D ? La résine, le polyamide et l’ABS (acrylonitrile butadiène styrène), trois plastiques aux propriétés différentes, ont longtemps été les matériaux phares de l’impression 3D et demeurent encore très populaires. Utilisés très souvent en prototypage rapide, ils interviennent également dans la production d’objets finis.

Vous avez demandé, quelles sont les deux technologies d’impression 3D que nous pouvons utiliser ? Les principales technologies d’impression 3D basées sur de la poudre sont le frittage sélectif par laser (connu sous le nom SLS pour Selective Laser Sintering) et la fusion sélective par laser (ou SLM, pour Selective Laser Melting).

Réponse rapide, comment imprimer du métal ? Il est également possible d’imprimer des pièces en métal grâce à la technologie de Dépôt de Fil. Comme pour l’impression 3D de plastique, cette imprimante 3D de métal utilise un filament pour imprimer vos pièces. Le procédé consiste à déposer du fil fondu couche par couche, à partir d’un modèle 3D.

A lire :  Vous avez demandé : Combien y a-t-il d'ingénieurs chimistes au Royaume-Uni?
Bouton retour en haut de la page