blog

Démystifier l’échelle d’insertion d’AutoCAD

L’échelle d’insertion AutoCAD est une créature mystique. Faites les choses correctement et les résultats sont magiques. Si vous vous trompez, vous êtes maudit avec une énigme expliquant pourquoi les objets AutoCAD s’adaptent à des tailles apparemment aléatoires lorsqu’ils sont insérés dans un dessin. Bien que cela puisse sembler être une malédiction, la bonne nouvelle est que le contre-sort est une solution facile.

Comprendre le problème

Les utilisateurs chevronnés d’AutoCAD se souviennent probablement d’une époque où l’échelle d’insertion n’existait pas. En utilisant AutoCAD 2000, je me souviens avoir eu du mal à déterminer à quelle échelle insérer le premier dessin civil que j’ai reçu dans le dessin MEP sur lequel je travaillais. À ce stade de ma carrière, je n’avais pas encore appris que les dessins de génie civil (aux États-Unis) sont généralement préparés en pieds décimaux, alors que les plans de construction sont généralement développés en pouces. Bien que chacun soit une forme de mesures impériales, un facteur d’échelle de 12 ou 1/12e est nécessaire pour échanger des dessins à l’intérieur ou à l’extérieur du bâtiment.

Non mis à l’échelle, un objet mesurant 2 pieds ou 24 pouces dans un dessin architectural ou MEP mesurera 24 pieds décimaux dans un dessin civil ou d’arpentage – c’est douze fois la taille prévue. À l’inverse, non mis à l’échelle, un objet mesurant 2 pieds décimaux dans un dessin civil/d’arpentage ne mesurerait que 2 pouces dans un dessin architectural/MEP – un douzième de la taille prévue. Un facteur d’échelle est nécessaire lorsque ces deux mondes entrent en collision, car une unité dans les dessins architecturaux équivaut à un pouce, mais équivaut à un pied dans les dessins civils/d’arpentage.

Bien faire les choses dès le départ

Avez-vous mal à la tête lorsque vous essayez de comprendre quand redimensionner les objets par un facteur de 12 et quand redimensionner les objets par un facteur de 1/12 ? Tu n’es pas seul; c’est un concept qui déroute certains des utilisateurs d’AutoCAD les plus avisés que j’ai connus. Et c’est mon ami qui est la raison pour laquelle nous pouvons maintenant définir une échelle d’insertion dans AutoCAD. Lorsqu’il est correctement configuré, AutoCAD déterminera automatiquement l’échelle appropriée lors du passage des pouces aux pieds, de l’impérial au métrique ou à peu près n’importe quoi entre les deux.

A lire :  Comment : utiliser un RPC supplémentaire dans Revit

Trois variables contrôlent la façon dont les unités d’insertion se comportent ou se comportent mal dans votre dessin. Je vais les détailler dans un instant, mais la règle d’or consiste à définir les unités d’insertion sur les unités de votre dessin. De manière générale, cela signifie que les dessins dont le Type de longueur est défini sur Architectural doivent avoir une échelle d’insertion de pouces, et les dessins de génie civil dont le Type de longueur est défini sur Décimal doivent avoir une échelle d’insertion de pieds (ou US Survey Feet).

Pour configurer les unités d’insertion dans votre dessin AutoCAD :

  • Sélectionner Unités dans le menu Application > Utilitaires de dessin. La boîte de dialogue Unités de dessin s’ouvre.Choix des unités de dessin dans le menu de l’application AutoCAD
    Démystification des unités de menu de l'application AutoCAD Insertion Scale
  • Dans la boîte de dialogue Unités de dessin, sélectionnez le menu déroulant Unités de mise à l’échelle du contenu inséré dans le groupe Unités d’insertion.
  • Choisissez les unités du dessin avec lequel vous travaillez. Les paramètres typiques par type de plan incluent :
    • Plans d’architecture et de construction : Pouces
  • Échelle d'insertion recommandée pour les dessins architecturauxÉchelle d’insertion recommandée pour les dessins architecturaux
  • Plans civils et d’arpentage : Pieds ou pieds d’arpentage américains
  • Démystifier les unités de dessin AutoCAD Insertion Scale civilÉchelle d’insertion recommandée pour les dessins de génie civil et d’arpentage
  • Cliquez sur d’accord pour définir les unités d’insertion et fermer la boîte de dialogue Unités de dessin.
  • Résoudre le problème pour les dessins existants

    Comme la plupart des sujets AutoCAD liés à la configuration, passer du temps à configurer correctement votre dessin dès le début portera ses fruits à long terme. Bien que cela puisse être le cas, nous ne contrôlons pas toujours les dessins dont nous héritons. Ainsi, la question demeure, quelle est la meilleure façon de gérer de tels dessins qui ne sont pas correctement configurés ?

    Lors de la gestion des unités d’insertion, il y a trois variables à connaître et à gérer. Ceux-ci inclus:

    A lire :  Examen et analyse du modèle MEP

    INSUNITS

    Le paramètre INSUNITS est une variable de dessin. Cela signifie qu’il s’agit d’un paramètre stocké dans vos dessins individuels. En fait, c’est le paramètre que vous modifiez lorsque vous modifiez l’échelle d’insertion dans la boîte de dialogue Unités de dessin (voir ci-dessus).

    Bien que plus longue, la meilleure pratique pour gérer les unités d’insertion consiste à configurer ce paramètre pour chaque dessin de votre projet. L’utilisation d’un outil comme ScriptPro est un moyen d’automatiser le processus de mise à jour d’un grand nombre de dessins existants. La configuration de dessins individuels vous permettra d’insérer des dessins dans n’importe quelle direction nécessaire. En d’autres termes, vous pouvez insérer un dessin d’architecture dans un dessin de génie civil/d’arpentage, ou un dessin de génie civil/d’arpentage dans un dessin d’architecture. AutoCAD mettra correctement à l’échelle les dessins, quelle que soit la source et la cible.

    INSDEFSOURCE

    Contrairement à INSUNITS, INSDEFSOURCE est une variable système. Stockée dans le registre Windows, AutoCAD utilise cette variable lorsque INSUNITS pour le dessin source est 0, la valeur numérique pour Unitless.

    Cette variable définit une valeur par défaut à l’échelle du système pour les unités d’insertion du dessin source. Le dessin source est le dessin que vous insérez/référez dans un dessin cible.

    INSDEF CIBLE

    La variable système INSDEFTARGET est la contrepartie de la variable système INSDEFSOURCE. Compteur de la variable système INSDEFSOURCE, la variable système INSDEFTARGET appliquée lorsque INSUNITS dans le dessin actuel (cible) est 0, la valeur numérique pour Unitless.

    Cette variable définit une valeur par défaut à l’échelle du système pour les unités d’insertion du dessin cible. Le dessin cible est le dessin dans lequel vous insérez un dessin source.

    A lire :  AutoCAD 2020, à la recherche de nouvelles fonctionnalités et améliorations

    Tout rassembler

    Bien que les variables système INSDEFSOURCE et INSDEFTARGET fournissent une solution de contournement pour la configuration de dessins individuels, il s’agit simplement d’une solution de contournement. La pratique recommandée consiste à définir INSUNITS dans chaque dessin pour garantir que les unités d’insertion fonctionnent comme prévu. Alors que certains utilisateurs vétérans d’AutoCAD peuvent préférer désactiver complètement INSUNITS, je suggérerais d’éviter une action aussi draconienne. Correctement configuré, INSUNITS est une merveilleuse fonction AutoCAD qui simplifie considérablement le processus de travail avec des unités variées.

    Quels secrets et idées avez-vous sur les unités d’insertion AutoCAD ? Sonnez dans la section commentaires ci-dessous.

    Bouton retour en haut de la page